L’esprit dans le panier. Local et de saison.

Simple, frais, généreux et peu voyageur! L’esprit du panier chouchoute les saisons, le circuit court et le locavore.

Notre conception du locavore  est la suivante :

Le locavore est un mammifère omnivore qui n’aime pas les aliments globetrotters. Il ne veut pas que le poireau, la pomme ou le poulet qu’il mange aient fait plus de kilomètres qu’il n’en ferait lui-même pour aller bosser. Il ne se passera pas de cannelle ou de vanille sous prétexte qu’elles ne peuvent pousser dans son jardin, mais il préfèrera attendre un peu une fraise du coin, cueillie à point plutôt qu’une voisine colorée par la fatigue du voyage. Il ne refusera pas de pousser la promenade jusqu’aux proches contrées voisines si l’excellence vaut le détour. Le locavore aime avant tout les rencontres. Il veut pouvoir serrer la paluche qui fait pousser ce qu’il va manger. Il affectionne les intermèdes mais pas les intermédiaires.

C’est pourquoi le panier est provençal, comme le cousin, le mien!   img_9511

Il y a quelques raisons à cela : Tout d’abord, tout comme un corse ne pourra penser que les clémentines d’Espagne sont meilleures que les siennes, tout comme on ne dit pas à son ami marocain que notre couscous est meilleur que celui de sa mère, le provençal aura du mal à croire qu’il existe mieux que les fruits et légumes de Provence! Mais passé cet argument affectivo-chauvin, le panier trouve bien des avantages à se remplir à Arles. C’est d’abord une histoire de confiance de longue date avec les petits producteurs, des produits choisis sur la plante en promenant sur l’exploitation, des salades coupées au dernier moment par img_9542nos soins et qui ne connaîtront jamais un frigo ou une chambre froide avant de vous être livrées…

Bien sûr il y a des exceptions. Un formidable producteur d’asperges à Mauguio détrône l’asperge provençale quand la saison vient! Et si d’autres s’imposent par leur qualité, ils prendront leur place dans le panier. La quête aux bonnes surprises est constante!

Dernier détail, si le panier aime à se faire beau, il sait aussi que l’esthétique n’est pas toujours de bon goût! Il y a donc parfois dans le panier quelques sympathiques tordus, mais quand il s’agit de fruits et légumes, il vaut mieux se méfier de leurs produits de beauté…

à bientôt!

Publicités

2 réflexions sur “L’esprit dans le panier. Local et de saison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s